Recherche

Meme Y El Padre

Paris, France, Octobre 2017

Un regard dans la lumière
Pas besoin de lunettes de soleil
Juste de quoi prendre une photo

Ile de Batz, France, Octobre 2017

Beaucoup de vert
Quand un chemin s’ouvre entre les feuilles

Certains petits organismes se réjouissent
D’un bonne vitamine qui les revigore

Et l’on passe à coté de ce manège

En bateau vers Batz, France, Octobre 2017

Y a ce petit sourire que tu reconnais
Qui te transporte vers un endroit de ton enfance

Tu étais content d’avoir un frère ou une soeur
Tu ne le savais même pas

A faire
A dire
N’importe quoi
Vous rigoliez

Le trajet en bateau était une journée
Dans la journée
Moment où tout était permis

Île Grande, France, Octobre 2017

Comme un débarquement
Qui n’aboutit jamais

Il fait beaucoup de bruit
Parfois des dégats

Puis se dit que cela n’en vaut pas la peine
Ou bien
Qu’il laisse toujours une chance
La énième
 

Île Grande, France, Octobre 2017

L’Océan peut se figer sans qu’on lui demande
Seulement en cliché
Elle ne s’arrêtera pas pour vous

Un regard d’écume sur nous
On avance vers ce remous qui parle
Essayer de comprendre
Presque

Jusqu’à l’arrêt au bord de la chute
On préfère s’y noyer de silence
Presque aussi
Que seul les contours de ce morceau peuvent nous offrir

Aller plus loin n’est pas nécessaire
Pas toujours

Gènes, Italie, Aout 2017

On s’enfonce un peu partout
Dans cette cité méandreuse

Les pavés nous perdent presque
Sans que le soleil ne nous guide

Jusqu’à ralentir
Pour mieux réfléchir

Ile de Batz, France, Octobre 2017

Lever les yeux pour y voir plus clair
Se mettre sur la pointe des pieds
Trouver enfin l’objectif

Nous passerons au-delà des couches de couleurs
Passer sur les collines
Puis se reposer aux éclats d’une autre lumière

Paris, Novembre 2016

Comme un nuage que ce voile sur la dame
Le phare qui nous guide s’absente pour un temps

Qui la repose au sommet
Presque plus inespéré de la journée

Budapest, Novembre 2016

Plus grande
Dans la lumière du soleil

Un peu frais autour d’elle
Elle ne semble pas nous voir

A l’approche de l’hiver
Heureuse elle s’amuse

Budapest, Novembre 2016

L’ombre nous voit avant
Pas la peine de se retourner

Lorsqu’on le fait
Elle nous prend déjà le cliché

Vienne, Novembre 2016

Le don d’attendre
Sans savoir pourquoi
Le blond d’être
Devant soi

Le matin frais
Emmitouflée sous la fourrure

Émerger prendra son temps
Une journée qui n’en sera pas orpheline

Anse à l’Ane, Mars 2016

Aussi vite il a surgit
Il a faillit s’échapper
Comme un papillon
Que l’on arrive pas à saisir
À temps
Je garde encore cette image
De l’endroit perpétuellement plat
Et son silence d’une animation sans sonore

Toulouse, Octobre 2016

Au mur accroché
Mais non pas suspendu
Un lampadaire
Se baladait

Toulouse, Octobre 2016

Jamais trop le temps de s’y arrêter
Sous l’arbre se cache des merveilles
Ceux cachés derrière feuilles et brumes
On éternue et tout se dévoile

France, Aout 2016

Quadriller son terrain
Pas au sol
Au plafond

Arcachon, Aout 2016

L’âge de la prise de temps
Parler longtemps avec sa soeur son frère
Sans y mettre la ponctuation

Rêver d’avoir sa crème glacée à quatre heure
Hâter la venue de ses cousins
Surtout ne pas s’en faire d’aller à la plage
Elle n’est jamais loin

Belle-île, Aout 2016

La Belle-Île s’est assez faite désirer
On en a profité
On rentre
Au coté de ces jolies forces de l’âge

Paris, Juillet 2016

Le regard de l’artiste
Puis le regard du spectateur
Intéressé
Intéressant

La profondeur de cet art
Un alliance entre
La création et sa destinée

Paris, Septembre 2016

Ce regard qui trouble
Vient chercher par tous les moyens
Les couleurs embellissent presque
Je prend la photo puis je trace

Sainte-Anne, Mars 2016

Deux soeurs
Prenant soin d’elles
Pour s’apprendre les choses de la vie

Toulouse, Octobre 2016

Que l’on voit bien devant
Derrière aura aussi son importance
Le tout est de ne pas s’y engouffrer
Vraiment vite avec tous ces remous

La Rochelle, Mai 2016

Encore regarder au sol
Et voir plus que du gravier
Les petits blancs
Sont ce que nous voudrons

Paris, Septembre 2016

Quand le soleil se cache
Ce n’est pas que pour le mal
Le bien du jour qui s’en va
Réside dans les couleurs offertes

Yeu, Aout 2016

Bien s’accompagner
Ressentir la chaleur autour
Une sortie blagueuse
Puis le chemin se poursuit

Essen, Juillet 2016

Les lignes sont parfois bien présentent
Les couleurs s’assemblent facilement
Juste avant que des popotins arrivent
Utiliser ce pourquoi l’objet est présent

Paris, Septembre 2016

Quelques petites personnes
Assises en plein milieu des Buttes
Non loin du point
Qui mènera à surplomber l’endroit

Toulouse, Octobre 2016

On ne sait plus où mettre les pieds
Soit il faut sombrer
Soit il faut s’éclaircir
Rien ne vaut de ne pas se poser de question

Toulouse, Octobre 2016

Juste l’attente
Encore mieux
Attendre avec distraction
Par l’ambulance de musiciens

Toulouse, Octobre 2016

Éclair de soleil tombant
Je ne vois plus les eaux
Vives de calmes
Elles gardent leurs effets hypnotiques

La grâce de la lenteur
Qui se décide à offrir
Un spectacle avec précédent
Si ce n’est l’annonce de toute une nuit

Paris, Septembre 2016

La position du transat
Pas de meilleur moyen
Pour profiter du plein soleil

On s’amuse sur toute la surface
L’herbe propose de s’y frayer selon nos pieds
Le vert nous offre un peu de repos

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑