Recherche

Meme Y El Padre

Mois

mars 2016

Ile d’Yeu, Août 2013

Mémé / La féminité de l’écriture nous trahit, mesdames ! Mais enfin, de l’humour ou de la beauté glaciale, qui percera le cœur de nos virils confrères !?

El Padre / Dicton sympathique, une écriture de qualité et pleine de spontanéité. Ce point jaune rattachant ce bout de papier ; finalement ils s’appartiennent tel un semblant d’amour dont ils ne sont pas conscient.

Paris, Mars 2014

El Padre / Un feu, de l’attente, et l’on capte un moment ou plutôt ce moment. Une demi-seconde captée, quelque peu floutée, juste pour un sourire. Après, tout s’évapore.

Mémé / Un morceau de vies entre deux destinations pour ces dames. Un sourire, une préoccupation, de 20 à 100 ans … les Femmes sont une passion !

La Rochelle, Janvier 2014

Mémé / En quête d’équilibre sur les petits cailloux ou de trésor perdu dans la gadoue … ?

El Padre / Une perspective de trois personnages au milieu d’un port. La marée montante se fait sentir. Mais s’en sortiront-il ? À partir de chaque situations, tout un chemin.

Islande, Aout 2013

Mémé / “Allez-y, allaitez, on aime autant les bébés que les seins ”
Ô joie et ouverture d’esprit scandinaves ! Ave, Vikings !

El Padre / Une autre belle manière de s’exprimer. Et en plus avec un humour plutôt sympathique.

Paris – Jardins des plantes, Janvier 2014

El Padre / Deux oiseaux sur la route de la lumière couchante. Ils profitent tout autant que nous de cette couleur si particulière. Et ils ont raison.

Mémé / Un couple d’aventuriers s’échappant, loin des nuages brûlants.

Paris, Mars 2014

El Padre / Un mur et une œuvre qui parle d’elle même. Un cliché pris de nuit. Un message. Auquel s’ajoute une fenêtre d’où la lumière jaillit comme pour garder un œil critique.

Mémé / Deux fenêtres. Clair-obscur. Deux points de vue. Noir sur blanc ou blanc sur noir.

Paris – Jardins du Luxembourg, Avril 2014

El Padre / On sort le dimanche à Paris lorsqu’il fait beau. Certains vont jouer à la pétanque, d’autres apprécieront le jeu du fond de leurs sièges. Tout est réalisable dans ces jardins.

Mémé / Un après-midi de divertissement à Paris ; des jeux, du soleil, des hommes, du spectacle…encore une photo quasi-intemporelle mais …..où sont les dames ?!

Paris, Février 2014

El Padre / Deux charmants danseurs interprétant avec grâce quelques pas de tango. Eux deux en habits d’époque et derrière un public bien actuel tantôt attentif, tantôt traçant leurs chemins. Le couple, lui, est dans l’instant. Il y aurait tant de choses à dire.

Mémé / Deux milongeros téléportés… Buenos-Aires – Paris. Beautiful Tango, take me by the hand, Beautiful Tango, until you make me dance…

Islande, Aout 2013

Mémé / Le Bronx de Reykjavik, entre l’artère principale écolo et bien rangée et quelques appartements bohèmes… bim ! explosion d’expression !

El Padre / Un peu de street art’ pour cette photo! Des couleurs qui ressortent. Un peu de sens à tout ça avec quelques écrits. On aime.

Isafjordur, Août 2013

Mémé / Comment ne pas sourire face à une si belle vue…le bordel au soleil ! Je remettrais bien une main en visière pendant que le bout de mon nez continue à bronzer  …

El Padre / Une remorque et plein d’autres babioles par-ci par-là. La fin d’un champ pour une étendue infinie derrière. Le soleil veille à prendre soin de cette verdure. On apprécie.

Islande, Aout 2013

Mémé / Un café moulu-maison qui se débute par une si mignonne mousse, le reflet du grand bleu dans l’anse de la tasse et un cadre de fenêtre en guise de support de popotin… what els(f)e ?

El Padre / Allez, encore une autre petite tasse sympathique et la belle déco qui va avec. Une jolie fleur dessinée d’un très beau coeur que l’on n’ a pas envie d’aspirer.

Los Angeles, Octobre 2013

El Padre / Un mur qui transmet tellement de messages. Un constat de la pluralité des origines en Amériques. Et une très belle fresque par la même occasion.

Mémé / Street art Gringo … that’s all Folks !

Paris – Opéra Palais Garnier, Février 2014

El Padre / Un semblant de visuel sur la fresque de Chabal qui orne le plafond de ce magnifique opéra. Directement on ne peut éviter du regard ce lustre monumental dont on fait ressortir ses luminaires somptueux.

Mémé / La Bête Lumineuse de l’Opéra. Dans cette obscurité photographique, on a presque du mal à croire que la salle rayonne de rouge et d’or, d’opulence luxueuse…well done, my friend !

Ile d’Yeu, Aout 2013

El Padre / Ces deux garçons regardant au loin, l’entrée du port. Un bateau de pêcheur de retour après matinée chargée. Une photo à l’ancienne, simplement.

Mémé / Hier, aujourd’hui, dans 30 ans, le phare et les bermudas de l’île d’Yeu, comme suspendus dans le spatio-temporel.

Islande, Aout 2013

Mémé / Le reflet de tout sur tout : le soleil dans l’herbe, le fjord dans les nuages, le cratère dans le village de pêcheurs, mon coup de coeur pour ce paysage.

El Padre / Plein de verdure, cette grande île a toujours quelques choses à nous offrir. Ce hangar n’est même pas là pour nous gâcher le plaisir. Et les nuages se montrent pour nous rappeler quelque part qu’il y a aussi un relief dans le ciel.

Paris, Mars 2014

El Padre / Un moment à immortaliser avant que le soleil disparaisse à une vitesse folle. Aussi folle qu’il a fallu courir pour accrocher un tel cliché.

Mémé / Expo universelle – 1889, Mars 2014, la Tour Eiffel intemporelle…

Islande, Aout 2014

Mémé / Un tout petit récipient dans l’immensité vitrée de la Harpa, bleutée par le brouillard ambiant.

El Padre / Une petite tasse, un réconfort après une belle marche. Un presque noir et blanc naturel. Et toute la lumière islandaise.

Islande, Aout 2013

Mémé / Certains auraient opté pour des suspensions fleuries, d’autres pour une peinture fraîche, le street-art en déco de jardin, nouveau genre !

El Padre / Un peu au hasard. Des sourires avec différents personnages. Un message, à vous de l’interpréter.

Islande, Août 2013

Mémé / Des camaïeux de bleu et de vert, pour un nouveau morceau de l’île de glace, brute de décoffrage.

El Padre / Le bleu n’est présent qu’une fois dans ce cliché mais il ne demande qu’une chose, que l’on aille chercher la verdure qui s’offre à nous juste derrière. Un déluge s’abat au loin mais qu’importe, il doit bien y avoir quelque chose là-bas.

Paris, Mars 2013

El Padre / Un coucher de soleil qui laisse apparaitre un ciel bleu éclatant. Tout cela laissant un contre-jour parfait sur Notre-Dame de Paris. On peut décortiquer tous les contours de cette belle dame.

Mémé / Sublime pochoir de l’Île de la Cité. Good morning, les gargouilles !

Pacific Coast Highway, Octobre 2013

El Padre / Comme un oeil qui surgit parmi les nuages. La teinte des nuages qui donne un aspect particulier à cette pupille.

Mémé / La lumière au bout du tunnel ? L’annonce de l’obscurité et de toutes les vilaines bestioles qui l’accompagnent …

Paris, Février 2014

Mémé / Filer vers la lumière, franchir le mur des gens, se faufiler entre les gouttes et saisir le sujet de l’ombre… Paname, Paname, Paname !
El Padre / Une flèche, on y va, on la suit. Des pavés humides, éclairés par une lumière venant de la droite. Un chemin vers une vue d’un tout Paris splendide.

Paris – Place de la République, Mars 2014

El Padre / Une simple photo qui capture le mouvement et un soupçon de grâce. On remarquera la petite fille essayant d’attraper, on ne sait quoi, un papillon ?

Mémé / Sous la lumière des premiers rayons de soleil, les jambes se dénudent et s’entrelacent…

Reykjavik, Août 2013

Mémé / Gaffe aux détails. Eau & soleil précieux de la Terre de Glace…

El Padre / Cette belle bouteille ne serait qu’un prétexte pour évoquer les enfants en arrière-plan qui semblent s’amuser avec insouciance.

lle d’Yeu, Aout 2013

Mémé / Rouillées, rouillées par le soleil marin, les pédales bleutées de Vendée fendent les champs de queues de lièvre jusqu’au bout des ports pour le plus grand bonheur des chanceux vacanciers.
El Padre / Un vélo, au loin un océan bien formé. Bleu, vert, blanc. La définition islaise est posée dans ce cliché.

Ile d’Yeu, Août 2013

El Padre / Une perspective, des objets d’anthologies. Ces trois 4L que l’on voit sont si belles. Bien que le lieu soit propice à leur rencontre, en réunir autant sur une photo relève de l’exploit.. De la chance ? Nevermind, le fond semble quelconque et ces voitures de chaque couleur ressortent d’autant plus. Bien joué Mémé !

Mémé / Un instant au détour de l’ancienne usine de Port-Joinville. La 4L, cliché de l’île !

Paris, Janvier 2014El Padre / Un Paris qui cache parfois des perspectives naturelles. Juste face à l’université de Paris-Descartes. Deux immeubles se faisant face avec au bout, entre les deux, une facade qui s’en va vers notre gauche. Ajoutons à cela une lumière d’un soleil couchant avec nuages. Il y a toujours un petit plus.

Mémé / Que se cache-t-il derrière ces fenêtres ? Une jolie étudiante ? Un couple d’octogénaires parisiens ? Un guitariste londonien en quête d’inspiration pop ? Paris mystère, encore et encore !

Islande, Août 2013

Mémé / Hors champ, l’immensité du bateau dépasse toutes les proportions de ce village de pêcheurs. La rencontre de mon minuscule coin de paradis, loin, très loin entre les fjords.

El Padre / La poupe d’un navire pêcheur sublimé par une photo m’étant en valeur sa rougeur. On sait tous ce qui se passe sur cette sorte de cale. Et avec un certain regard, le bateau semble une miniature capturée de près…

Paris, Janvier 2014

El Padre / Une soleil couchant sur Paris. A l’entrée du jardin des Tuileries, on tourne la tête et l’on voit ça. Un instant de bonheur avec les oiseaux en prime.

Mémé / Au coeur de ce ciel orageux …jaillit le métal orgueilleux !

Bayonne, Janvier 2014

El Padre / Petite balade dans un lieu sacré. La rencontre d’un chat en plein sommeil au coin d’un escalier. Une photo qui nous montre au passage l’architecture de ce lieu saint.

Mémé / Le minou, gardien imperturbable du cloître de la Cathédrale Ste Marie de Bayonne.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑