Niamey, Septembre 2015

Il a fini sa journée. Il commence sans doute une nuit. Le ciel dans lequel il fend les nuages au service des autres. Les mouvements majestueux ne lassent jamais personne.