Bobo Dioulasso, Burkina Faso, Décembre 2015

Il nous regarde comme un enfant, ce qu’il est.
Il nous regarde comme un adulte en devenir.
Ces pupilles. Éviter ce regard est impossible.
On l’affronte, on le ressent, on l’admire.

Un enfant.