Bobo Dioulasso, Burkina Faso, Décembre 2015

Ô Candeur ! Ô Liberté !

Chaque instant passé avec ces bonshommes nous semble d’autant plus précieux qu’eux ne songent jamais à demain.

Deux petits gars bien vivants, qui, rythmés de sourires et de cris lumineux, ravissent joyeusement des morceaux de nos cœurs !