Recherche

Meme Y El Padre

Mois

septembre 2016

Paris, Juillet 2016

Endroits de passage
Une vie du matin
Une vie de la nuit
Et la journée se dessine

On remarque au petit matin
Les fruits de la nuit
Vice et versa

IMG_0775.1

Oléron, Mai 2016

Faire face
Et se laisser souffler
Que nos cheveux sont en avance

La Rochelle, Mai 2016

Des jours
La seul chose à faire
Est de chiller
Avec les amis qui auront
Répondu présent

Paris, Mai 2016

Se cache sans doute
Un édifice là-haut
Toujours ces escaliers
Dont on ne connait l’issue

Et c’est bien ce qui nous fait monter
L’inconnu

Paris, Mai 2016

Une ouverture sur un toit
Toujours lorsque nos yeux s’élèvent

Perdus
Noyés d’un noir de trottoir

Ils remontent un mur de balcons timides
Puis découvrent
Non pas l’horizon

Seulement un échappatoire
Où le bruit discret s’y trouve

Paris, Mai 2016

On croise toujours des gens
Se faire face pendant un bout
Intrigue notre imaginaire
Une observation furtive

Un peu voyeuse aussi

IMG_0447.1

La Rochelle, Mai 2016

La Rochelle, Mai 2016

Parfois la rue nous offre
Un petit bout d’elle
Cacher ses recoins fait parti de son jeu
On ne cherchera pas trop à la démasquer

Paris, Avril 2016

De la lumière un peu partout
Des reflets que l’on crée
Une dynamique orchestrée par tous

Tous ces petits carreaux si bien placés
Définisse cet endroit
Subit par les uns ou adoré par les autres

IMG_9956.1

Paris, Saint-Lazare, Mai 2016

Ne plus attendre d’attendre
A défaut de lire son livre
On lève nos yeux
Sans stupeur les yeux sont levés

Un panneau d’affichage va bientôt parler
Pendant ce temps les yeux restent levés
Aucune autre occupation
Facultés annexes misent de coté

L’urgence frustrée
Qui n’existe pas réellement

IMG_9960.1

Paris, Mars 2016

Un rayon
Des rayons même
Pas de plaisir sans ce tout
On cherche d’autres vues que ses murs
D’autres sons que sa radio

Sortir le dimanche à Paris
Au soleil

IMG_9991.1

Paris, Mai 2016

À sortir de terre
Une lumière retrouvée
Qui vient avec le plaisir du regard

Nos yeux s’éparpillent du mouvement des autres
Sans jamais vraiment réussir à s’arrêter

Une attente
Décoller notre semelle
De ces marches automatisées

Libération prochaine pour prendre possession de la ville

La Rochelle, Mai 2016

Autrefois des frégattes içi
Débarquaient toutes n’importe quoi
Sans respect évident
L’humanité échappée

Aujourd’hui la jeunesse et ceux qui l’accompagne
Se conjugue à la danse océanique
Aux flots de la foule
L’humanité retrouvée

Quelque part

La Rochelle, Mai 2016

Coquetterie de parent
Ne sort que sa petite bouille
Au-delà de son écharpe

Il sourit promptement
Dégage un plaisir instantané
Du petit garçon riant
De voir l’objectif

Roule bonhomme !

La Rochelle, Mai 2016

Elle fend les vents contraire
Se sentant aussi libre que lui
Un coup de pédale sans âge

Paris, Mars 2016

On se trouve comme ça tranquillement
À lire sans attendre plus
Les caresses de l’herbe verte

Il se sent comme unique
Au milieu d’autres profiteurs
Son livre le happe
De tous scintillement alentour

Ailleurs parmi la foule

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑