Toulouse, Novembre 2016

Assez de lumière
Pour éviter l’éblouissement

Un réveil de la ville
Jusqu’à la brèche

Qui amènera les rayons d’une journée
Pour l’incessant émerveillement