Martinique – Montagne Pelé, Mars 2016

La montée sans s’essouffler
A soleil intermittent
Une éclaircie que l’on capte

Elle nous montre le but
Pour ne pas tout dévoiler
Et le vent balaye