Recherche

Meme Y El Padre

Tag

montmartre

Paris, France, Février 2017

Paris, France, Février 2017

Paris, Septembre 2016

Un oeil toujours sur nous
Puis cet assemblage

Paris, Juin 2016

Lorsqu’on ne peut faire autrement
Attraper l’immobilité
Contracter son buste
Pour le soin d’entendre un son
Qui nous fait croire à une jolie photo

On ne se sent plus toucher sol
Tout l’effort qu’elle y met
Suffit au petit bonheur
La chance
D’être contente d’elle à l’écran

Paris, Mai 2016

Un mur
Et l’on monte sur celui d’en face
Pour voir
Toujours plus

On entend parler italien
Cherchant son chemin
A coté de ces vignes
Si bien cachées

Paris, Juillet 2016

Tu me prends en photo
Je ne vois plus
Ce paysage que je veux derrière moi

Je te vois
On balance son cœur
Ses mains
L’instant sacré
D’un instantané

Paris – Butte Montmartre, Paris Juin 2016

Sortir avec son enfant
Le yeux rivés sur elle

Pleine d’énergie
Son attention
À elle
Se trouve un peu partout

Continué la marche entamée
Il y aura du soleil sur la peau
Des histoires à raconter

Une saveur d’été

Paris, Mai 2016

Possible de ne pas le voir
Possible qu’il parte dans la nuit

Immobile
Éclatant tout de même

Paris, Juillet 2016

Je suis chat
Que veux tu que je fasse

Selon la dame de la boutique du coin
Je suis le chat préféré des passants

Elle le dit
Puisque tu es là
À me regarder
Me shooter comme ils disent

J’espère que je t’ai fais mon plus joli sourire
Qu’importe où tu m’afficheras

Paris, Juillet 2016

Toutes feuilles dehors
Un écrin de flore

Sacré-Coeur
À son meilleur

Ses détails
Que la perspective
Rend encore plus
Unique

Sans prix
À mille lieux de nous

Paris – Butte Montmartre, Février 2014

El Padre / Dans une ruelle, la marche donne une rencontre impromptue avec ce cow-boy de dos. Il marche dans le même sens que nous, dirait-on. Nous poursuivons notre chemin dans la nuit fraîche d’un Paris de février.

Paris – Butte Montmartre, Mars 2014

El Padre / On se perd dans Paris. On s’y perd. Puis, un regard qui se tourne et des lumières au loin viennent nous rappeler où nous sommes. On s’immobilise alors que les taxis passent à toute vitesse à côté de toi. Une seconde de silence en un vacarme évident.

Paris – Butte Montmartre, Février 2014

El Padre / Une affiche de plusieurs mets que l’on aimerai ingurgiter. Le noir autour qui constitue notre cadre. On devine une salle de restaurant. La nuit nous empêche de rêver de notre place à l’intérieur. Le service est sans doute fini, qu’importe on y viendra un jour ou l’autre.

Paris, Février 2014

Mémé / Filer vers la lumière, franchir le mur des gens, se faufiler entre les gouttes et saisir le sujet de l’ombre… Paname, Paname, Paname !
El Padre / Une flèche, on y va, on la suit. Des pavés humides, éclairés par une lumière venant de la droite. Un chemin vers une vue d’un tout Paris splendide.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑