Recherche

Meme Y El Padre

Tag

sunset

Budapest, Hongrie, 2016

Budapest, Hungry, 2016

Paris, France, Février 2017

Portofino, Italie, Aout 2017

On rentre d’escapade
On discute de ce que l’on a vu
On regarde encore une dernière fois

Anse à l’Ane, Mars 2016

Aussi vite il a surgit
Il a faillit s’échapper
Comme un papillon
Que l’on arrive pas à saisir
À temps
Je garde encore cette image
De l’endroit perpétuellement plat
Et son silence d’une animation sans sonore

Sainte-Anne, Mars 2016

Deux soeurs
Prenant soin d’elles
Pour s’apprendre les choses de la vie

Paris, Septembre 2016

Quand le soleil se cache
Ce n’est pas que pour le mal
Le bien du jour qui s’en va
Réside dans les couleurs offertes

Toulouse, Octobre 2016

Éclair de soleil tombant
Je ne vois plus les eaux
Vives de calmes
Elles gardent leurs effets hypnotiques

La grâce de la lenteur
Qui se décide à offrir
Un spectacle avec précédent
Si ce n’est l’annonce de toute une nuit

Martinique, Mars 2016

Peu de besoins
Peu de moyens

Juste le plaisir de bouger
Du rapport à cette balle

Elle tombe dans l’eau d’une maladresse
Eclabousse son talent

Jusqu’à ce qu’il reprenne le contrôle
Par toutes les surfaces de ses pieds

Juste ce rapport à la balle

Toulouse, Octobre 2016

Juste quelques couleurs
Eclats
Et autres contrastes

Toulouse, Octobre 2016

Juste à regarder
Sentir la brise sur soi

Le mur nous réchauffe
Des sueurs de la rivière

On bécote
On s’y retrouve

Juste une discussion
Sur la majestée de la situation

Toulouse, Novembre 2016

Capté car voulu
Attendu sans espérance

Lit plat
Envie seule de jouer
Un billard diront certains

Et pourtant je reste là
Suffisant de peu

L’eau ne coule plus
La plénitude reste

Toulouse, Novembre 2016

Peu d’oiseaux
Des filets blancs
La tête en l’air
Pis la couleur du bonheur

Petite brise
De la fausse fraicheur
Le prisme d’un coucher
Doux

Toulouse, novembre 2016

Les lumières d’un coucher
Le cadeau d’un ville
Ses quais
Plusieurs reflets

De la vie d’une cité
Une lecture d’un homme
Vers deux joyeuses
D’une fin de journée

Méritée
Oui

Parc de Belleville, Paris, Octobre 2015 Lire la suite

Chicago, Août 2015 Lire la suite

Ottawa, Août 2015 Lire la suite

Big Island, Hawaï / Octobre 2014

Le coucher de soleil ne saurait pas se montrer majestueux sans les nuages venant exceller le tout. Ces arbres des îles viendraient presque se prolonger vers la pénombre des cieux.

Paris, Janvier 2014

El Padre / Telle une peinture, le ciel nous offre un tableau digne du meilleur artiste. Sans modifications, les nuages et le coucher sont de mise pour s’entrelacer.

Ile d’Yeu, Juillet 2014

El Padre / Il suffit de se retourner alors que l’on marche à travers cette fabuleuse île. Au loin, le continent que l’on devine au-delà de ce bout d’île. Cet endroit de l’île, le seul, où l’on peut admirer les deux côtes dans un même temps.

Ile d’Yeu – Pointe du But, Juillet 2014

El Padre / Une homme se tient sur cette sorte de cheminée en regardant à l’horizon. Cet horizon qui semble infini qui s’efface en cette fin de journée. Qui regarde l’autre ? Le soleil l’observe ou l’homme observe le soleil ? Plus de temps pour y répondre, il est déjà parti.

Arcachon – Dune du Pyla, Aout 2014

El Padre / La lumière qui vient de derrière, le public est là pour écouté l’orateur qui se dresse devant eux. Celui-ci est à la même hauteur que le dernier des spectateurs. Sauf que le regard de l’audience se porte sur l’autre spectacle derrière, l’océan de reflets.

Arcachon – Dune du Pyla, Août 2014

El Padre / Les enfants, il est temps de rentrer par ce paysage magnifique. La Dune offre ce terrain de jeux sans égal. La douceur du coucher de soleil atténue le folklore joyeux créé par l’endroit. Ces jeunes gens nous offrent la possibilité de retomber en enfance. On y plonge assurément.

Arcachon – Dune du Pyla, Août 2014
El Padre / Presque un noir et blanc qui vient nous rappeler un âge des vacances où la simplicité était la plus belle. Ce tableau nous rappelle que les vacances n’ont pas de modèle prédisposé. Il nous propose une famille, des enfants, une vue formidable. C’est une très belle esquisse !

Arcachon – Ile aux oiseaux, Août 2014

El Padre / Ce soleil qui nous attire vers le bas nous laissant les restes de sa chaleur. Une cabane tchanquée s’élevant devant nos yeux afin de nous dire que le spectacle est pour elle. L’océan nous reflète ce qu’elle veut bien nous donner. Que de mauvaises intentions, on adore quand même.

IMG_7663.1 (C)

IMG_7628.1 (C)

Ile d’Yeu, Juillet 2014

El Padre / De retour après un laissé aller pendant ces vacances. Que voit on là. Telle une vague submergeant le littoral, les fleurs de la dune viennent vers nous emportées par la lumière tout droit venue de l’horizon. Au loin, la Tourelle se place seule, nous faisant ressortir la perspective de l’image.

Mémé / On entend le bruissement du vent dans les fleurs touffues, les pieds nous en piqueraient presque tant on les ressent sous nos pas, elles, et la douce chaleur du soleil qui s’en va, là, dans le coin. Hummmmm … les vacances …

Maui Island – Hawaii, Octobre 2014

El Padre / Un coucher de soleil pas comme les autres. Une masse nuageuse pour venir assombrir notre gauche et la droite reste encore lumineuse. C’est comme si l’échelle de la Terre était réduite à l’échelle humaine.

Arcachon – Le Pyla, Aout 2014

El Padre / Il arrive du coin de notre cadre et sa lumière d’un autre angle droit. L’océan lui offre une route qu’il ne se refusera pas. La grâce opère d’elle même dans une situation telle. La contemplation est nous happe naturellement.

Paris, Mars 2014

El Padre / Un moment à immortaliser avant que le soleil disparaisse à une vitesse folle. Aussi folle qu’il a fallu courir pour accrocher un tel cliché.

Mémé / Expo universelle – 1889, Mars 2014, la Tour Eiffel intemporelle…

Paris, Mars 2013

El Padre / Un coucher de soleil qui laisse apparaitre un ciel bleu éclatant. Tout cela laissant un contre-jour parfait sur Notre-Dame de Paris. On peut décortiquer tous les contours de cette belle dame.

Mémé / Sublime pochoir de l’Île de la Cité. Good morning, les gargouilles !

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑