Recherche

Meme Y El Padre

Tag

wall

Budapest, Hungry, 2016

Budapest, Hongrie, Octobre 2016

On ne dira pas mieux
Il suffit parfois juste d’un espace
Plusieurs façon de le prendre

Paris, France, Octobre 2017

Un regard dans la lumière
Pas besoin de lunettes de soleil
Juste de quoi prendre une photo

Gènes, Italie, Aout 2017

On s’enfonce un peu partout
Dans cette cité méandreuse

Les pavés nous perdent presque
Sans que le soleil ne nous guide

Jusqu’à ralentir
Pour mieux réfléchir

Paris, Septembre 2016

Bonhomme
Sorti du crépi
La bouche ouverte
Masquée

On attend toujours
Son message
Qu’on imagine
Criant

Paris, Septembre 2016

L’ocre vers le sombre
Visages laissés s’effriter

Une vie de rue
Les regards se portent vers
Mais n’abiment pas

Le noir ne l’emporte pas
Cet art l’emporte toujours

Paris, Mai 2016

Au pied du mur
Le quartier regorge de témoignages
Par là l’émancipation de la création

Sans son
Il joue pour nous sa mélodie des possibles
Et cette balade te fait rougir

Sans l’être
Te voilà accompagné

Toulouse, novembre 2016

Quelques briques qui s’alignent
Un mur qui s’élève
Notre tête qui se lève
On retiendra cette couleur

Parmi le rose ambiant
Aussi
Cet homme qui raconte une histoire
Et notre chemin qui continu

Québec, Mai 2015 Lire la suite

Montréal, Juin 2015 Lire la suite

Paris – Butte Montmartre, Février 2014

El Padre / Dans une ruelle, la marche donne une rencontre impromptue avec ce cow-boy de dos. Il marche dans le même sens que nous, dirait-on. Nous poursuivons notre chemin dans la nuit fraîche d’un Paris de février.

Paris, Avril 2014

El Padre / Au détour d’une rue, la musique vous envoûte par un dessin. Étrange dirait-on ? Inespéré plutôt. Sur leur fond noir, l’auréole blanche vient les rendre plus claires qu’elle ne le sont déjà.

Aix-en-provence, Mai 2014

El Padre / On regarde vers le ciel alors que l’on marche tranquillement. Un bleu qui nous saute aux yeux à travers ces toits qui se rejoignent mais ne se toucheront jamais.

Paris – Belleville, Avril 2014

El Padre / Du street-art dans Paris, il y en a. On apprécie toujours tombé sur une belle œuvre. Un homme qui apparait dans la nuit, tel un inspecteur. Il nous surprend alors que l’on lève les yeux vers lui, le temps d’un passage.

Bordeaux, Mai 2014

Mémé / Où, quoi, quand, comment, pourquoi, avec qui … ? Au détour d’un immeuble presque délabré, au coin d’un bar abandonné…l’imagination tient sa place ; l’espoir persiste.

El Padre / Un écrit au coin d’une rue. De la manière où on le lit, ce sont les passants qui font le reste de l’histoire. On ne sait pas vraiment pourquoi ce rectangle blanc se trouve ici mais il est bien caché. Heureux celui qui arrivera à capter LE bon moment.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑